Twitter Facebook Youtube

BIENVENUE AU CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG)

LE BURKINA FASO S’ENGAGE OFFICIELLEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

« 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Ouagadougou, 18 Septembre 2018 – Les membres de l’Equipe Pays chargée de la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » au Burkina Faso ont été officiellement installés dans leur mission, ce mardi 18 septembre 2018 à la salle de Conférence du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille à Ouagadougou.

Intervenant au nom du Ministre de l’Intégration Africaine et des Burkinabés de l’Extérieur et du Bureau National de la CEDEAO, M. idogo Karim OUEPIA a transmis à l’Etat burkinabé et à son Chef, les remerciements de S.E.M Jean Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO et de l’Honorable Siga Fatima JAGNE, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, pour avoir accepté engager le Burkina Faso dans la mise en œuvre de cette initiative continentale.Lire+


LE MALI LANCE OFFICIELLEMENT LES ACTIVITES DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Bamako, 14 Septembre 2018 – Le Centre Nationale de Documentation et d’Informations sur la Femme et l’Enfant de Bamako a abrité ce vendredi 14 septembre 2018, un atelier de formation et de sensibilisation des membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Mali. Cet atelier a été officiellement lancé par la Nouvelle Ministre du Mali en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr DIAKITE Aissata TRAORE, en présence de Son Excellence Monsieur Cheaka Aboudou TOURÉ, Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO en République du Mali .Lire +


LE SENEGAL INSTALLE OFFICIELLEMENT SON EQUIPE PAYS POUR LA MISE EN OEUVRE DU PROJET

 « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM» OU

« LA PLATEFORME 50 MILLIONS DE FEMMES ONT LA PAROLE ».

Dakar, 10 Septembre 2018 – Les membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » ou « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal seront officiellement installés ce lundi 10 septembre 2018 à Dakar. La cérémonie d’installation officielle de cette équipe pays qui aura lieu dans les locaux du Ministère sénégalais de la Famille, de la Femme et du Genre du Sénégal, sera présidée par la Ministre Ndeye Salimata DIOP DIENG, en présence de l’Honorable Siga Fatima JAGNE, la Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO.

Cette installation officielle a pour objectif le lancement du démarrage des activités opérationnelles du projet « 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal. Lire +


VULGARISATION DE L’ACTE ADDITIONNEL RELATIF A L’EGALITE DE DROITS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS L’ESPACE CEDEAO :

LA CEDEAO ET LES ACTEURS DES MEDIAS S’ENGAGENT POUR UNE MEILLEURE SENSIBILISATION A LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE ET AU RESPECT DES DROITS DES FEMMES AU SENEGAL.

Dakar, 17 Août 2018 : Des journalistes et spécialistes de la communication du Sénégal étaient en atelier le vendredi 17 aout à Dakar pour échanger sur leur rôle dans la mise en œuvre de l’Acte Additionnel relatif à l’Egalité de Droits entre les Femmes et les Hommes pour le Développement Durable dans l’Espace CEDEAO. Initiée par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO (RESPFECO), et parrainée par le Ministère sénégalais de la Femme, de la Famille et du Genre, cette activité avait pour objectif d’outiller les acteurs des médias pour une meilleure contribution à l’autonomisation de la femme et au droit à l’équité dans le traitement de l’information. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été marquée par les interventions de Madame Ndeye Dôme THIOUF, Présidente de la Section sénégalaise du RESPFECO, de Madame Sandra OULATE, Directrice du Centre Genre de la CEDEAO et le discours d’ouverture de M. Ciré LO, le Directeur de Cabinet représentant Son Excellence Madame Ndeye Salimata DIOP DIENG, Ministre de la Femme, de la Famille et du Genre. Lire+


VULGARISATION DE L’ACTE ADDITIONNEL RELATIF A L’EGALITE DE DROITS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS L’ESPACE CEDEAO :

DAKAR ABRITE UN ATELIER D’APPROPRIATION DE L’ACTE ADDITIONNEL PAR LES MEDIAS, INSTITUTIONS ET RESEAUX DE COMMUNICATION AU SENEGAL.

 

Dakar, 14 Août 2018 – Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO / Bureau Sénégal organisent à l’attention des médias, réseaux et institutions de communication du Sénégal, un atelier d’appropriation de l’Acte additionnel relatif à l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable dans l’espace CEDEAO.(Lire +)


MUHAMMADU BUHARI SUCCEDE A FAURE GNASSINGBE A LA TETE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT DE LA CEDEAO

  

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a été élu par ses pairs ouest-africains pour présider, pour un an, aux destinées de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), en remplacement du président togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, qui a passé près de quatorze mois à la tête de l’organisation régionale.

Telle est l’une des décisions de la 53ème session ordinaire de ladite Conférence tenue le lundi 31 juillet 2018, à Lomé, au Togo, en présence de 12 des 15 chefs d’Etat que compte la Cedeao. Seuls les présidents béninois, Patrice Talon, malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, et libérien, George Manneh Weah, n’ont pas fait le déplacement.

Outre l’élection de Muhammadu Buhari, les dirigeants ouest-africains ont décidé de tenir leur 54ème session ordinaire, en décembre 2018, Abuja, au Nigeria. (Lire +)


 JEAN-CLAUDE KASSI BROU  INVESTI DANS SES FONCTIONS DE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO LE 31 JUILLET 2018

Prestation de serment du Président BROU au 53ème Sommet de la CEDEAO à Lomé


 

SOMMET CONJOINT DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO ET DE LA CEEAC SUR LA PAIX, LA SECURITE, LA STABILITE ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME ET L’EXTREMISME VIOLENT

Lomé, le 30 juillet 2018

  1. Le Sommet Conjoint des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) s’est tenu le 30 juillet 2018, à Lomé République Togolaise, sous la co-présidence de Leurs Excellences Messieurs Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en Exercice de la CEDEAO, et Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise et Président en Exercice de la CEEAC.
  2. Le Sommet Conjoint avait pour objectif de créer les conditions d’une paix durable et d’un environnement sécurisé dans l’espace commun aux deux régions.
  3. Ont pris part à ce Sommet Conjoint, les chefs d’Etat et de Gouvernement et les Représentants dûment mandatés des pays suivants :

Pour la CEDEAO

Bénin, Burkina Faso, Cabo Verde, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Léone et Togo

Pour la CEEAC

Angola, Burundi, Cameroun, République Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tome et Principe et Tchad.(Lire ++)


  JEAN-CLAUDE KASSI BROU SERA INVESTI DANS SES FONCTIONS DE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO LE 31 JUILLET 2018

Prestation de serment du Président BROU au 53ème Sommet de la CEDEAO à Lomé

 La 53ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui se déroulera le 31 juillet 2018, à Lomé, au Togo, consacrera une partie de son programme à la prestation de serment du nouveau président de la Commission de l’organisation régionale, Jean-Claude Kassi Brou.

C’est à l’issue de leur 52ème session ordinaire tenue le 16 décembre 2017 à Abuja, au Nigéria, que les dirigeants ouest-africains ont attribué le poste de président de ladite Commission à la Côte d’Ivoire.

Ils ont également approuvé la nomination de Jean-Claude Kassi Brou à ce poste pour un mandat de quatre (4) ans à compter du 1er mars 2018.

Jusqu’à sa nomination comme président de la Commission, Jean-Claude Kassi Brou était ministre de l’Industrie et des Mines en Côte d’Ivoire depuis octobre 2012.

Auparavant, il avait occupé le poste de Conseiller économique et financier du Premier ministre ivoirien, de 1991 à 1995. En 1996, il sera nommé directeur de Cabinet du Premier ministre, poste qu’il conservera jusqu’en 1999. Pendant cette période et parallèlement à ses fonctions, il fut aussi le  président du Comité des privatisations. Lire +


VISITE DE L’HONORABLE JEREMIAS DIAS FORTADO, LE NOUVEAU COMMISSAIRE DE LA CEDEAO EN CHARGE DES RESSOURCES HUMAINES AU CCDG :

LA CEDEAO FAIT L’OPTION D’UNE MEILLEURE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POUR UNE CEDEAO PERFORMANTE.

Dakar, 29 Juin 2018 – La nouvelle équipe dirigeante de la Commission de la CEDEAO avec à sa tête Son Président, Son Excellence Monsieur Jean Claude Kassi BROU, a fait de la réforme en profondeur de l’institution sous régionale, sa priorité. En effet, quelques semaines, après le passage du Président de la Commission, suivi du séjour de la Commissaire aux Finances ; c’est au tour de l’Honorable Jeremias Dias FURTADO en charge des Ressources Humaines, d’observer une visite de travail de 24 heures au Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) à Dakar.Lire ++


PARTICIPATION DE LA CEDEAO A LA PREMIERE CONFERENCE DE HAUT NIVEAU DES

NATIONS UNIES SUR LA LUTTE ANTITERRORISTE

SIEGE DES NATIONS UNIES – NEW YORK – 26 – 29 JUIN 2018

LA CEDEAO ET SES PARTENAIRES PLAIDENT POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION ET L’IMPLICATION DES FEMMES DANS LES STRATEGIES DE PREVENTION DE L’EXTREMISME VIOLENT ET DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME EN AFRIQUE.

New York, 26 juin 2018 – Le Siège des Nations Unies abrite depuis le 26 juin 2018, la Première Conférence de Haut Niveau des Nations Unies sur la Lutte Antiterroriste. En marge de cet évènement majeur, le Bureau du Conseiller Spécial des Nations Unies pour l’Afrique (OSAA), l’Agence des Nations Unies en charge du genre et de l’autonomisation des femmes (ONUFEMMES), le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), les Missions Permanentes du Japon et de l’Allemagne auprès de des Nations Unies et la CEDEAO organisent un panel de haut niveau sur le thème : « Tirer parti du partenariat et de la coopération avec les femmes pour contrer et prévenir l’extrémisme violent et le terrorisme en Afrique« . Cette session de plaidoyer pour une meilleure intégration et une implication des femmes dans les plans d’actions et les stratégies de prévention de l’extrémisme violent et de lutte contre le terrorisme en Afrique a lieu ce jeudi 28 juin 2018, dans la salle de conférence N°3 du Siège des Nations Unies à New York. Lire +


LE CCDG ET LA REPUBLIQUE DU SENEGAL ORGANISENT UN ATELIER DE PARTAGE ET DE VULGARISATION DE L’ACTE ADDITIONNEL RELATIF A L’EGALITE DE DROITS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS L’ESPACE CEDEAO.

Dakar, 11 avril 2018 – Dakar, la Capitale de la République du Sénégal abrite du 12 au 13 juin 2018, un atelier national de partage et de vulgarisation de l’Acte Additionnel sur l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour un développement durable dans l’espace CEDEAO.

Organisé par le Ministère de la Famille, de la Femme et du Genre de la République du Sénégal avec l’appui financier et technique du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) et en partenariat avec les Organisations de la Société Civile telles que le RESPFECO, le RSJ, le ROAJELF et CECI- UNITERRA, cet atelier national se veut être une plateforme d’échange entre les acteurs de l’égalité de genre pour mieux comprendre et s’approprier l’acte additionnel. Cette réunion de deux jours, doit également permettre aux parties prenantes de maitriser leurs rôles dans le cadre de la mise en œuvre de cet Acte additionnel. Car malgré les initiatives régionales, il a été constaté, qu’au niveau des Etats membres, il existe toujours des inégalités qui contrastent souvent avec les engagements internationaux et régionaux signés et ratifiés par les Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO.Lire +

COMMUNIQUE FINAL DE PRESSE Atelier de Vulgarisation Acte Additionnel


LE CCDG REÇOIT CE VENDREDI 08 JUIN 2018, LA VISITE DE L’HONORABLE HALIMA AHMED, LA COMMISSAIRE AUX FINANCES DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

Dakar, 10 avril 2018 – En séjour à Dakar en République du Sénégal dans le cadre d’une mission officielle conduite par la Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO, S.E. Madame Finda KORAMA, Madame Halima AHMED, la Commissaire aux Finances de l’institution sous régionale a visité ce vendredi 08 juin 2018, les locaux du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre, CCDG (Lire+)


MESSAGE DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DU 43EME ANNIVERSAIRE DE LA CEDEAO


Chers citoyennes et citoyens de la CEDEAO,
En ce jour de célébration du 43ème anniversaire de la CEDEAO, je voudrais d’abord rendre un vibrant hommage aux pères-fondateurs et à ceux qui ont pris le flambeau à leur suite, pour le chemin que leur vision et leur détermination ont permis à notre région de parcourir. Ces pionniers, qui ont été à la fois visionnaires et militants, méritent aussi notre profonde gratitude car, grâce à eux, nous pouvons, aujourd’hui, tirer profit de nos acquis et regarder l’horizon avec confiance.
En disant cela, je pense bien sûr au fait que, malgré les chocs liés à la baisse des prix des matières premières et les crises qu’a connus l’économie mondiale, notre espace communautaire enregistre des taux de croissance acceptables, qui dépassent 7% dans certains pays.Lire++


JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ELIMINATION DE LA FISTULE OBSTETRICALE 2018 : UNE CELEBRATION SOUS LE TRYPTIQUE DES 3R – REPARER, REINTEGRER ET RESTAURER

Dakar, 23 Mai 2018 : A l’instar de la Communauté Internationale, la CEDEAO célèbre chaque année la Journée Internationale pour l’Elimination de la Fistule Obstétricale. Cette maladie affecte plus de 2 millions de femmes vivant particulièrement en Asie et en Afrique subsaharienne. Malgré les efforts remarquables engagés par la Commission de la CEDEAO dans ses Etats membres depuis 2010 pour éliminer la Fistule Obstétricale (FO) et les initiatives des pays de l’Afrique de l’Ouest pour l’amélioration de la santé reproductive des femmes et des filles, l’espace CEDEAO fait toujours partie des zones qui comptent le plus de femmes victimes avec environ 50 milles à 100 milles nouveaux cas, chaque année.  Lire +


LA CEDEAO LANCE LE PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATEFORM » POUR LA PROMOTION DE L’AUTONOMISATION DE LA FEMME PAR L’UTILISATION DES TICs EN AFRIQUE DE L’OUEST.

Abidjan, 17 Mai 2018 – Les locaux de la Représentation Permanente de la CEDEAO à Abidjan en République de Côte d’Ivoire ont abrité du 15 au 16 mai 2018, un atelier régional de lancement du projet « 50 Million Speak Platform » en Afrique de l’Ouest. Cette activité a réuni les experts des questions genre des 15 Etats membres de la CEDEAO et les responsables des réseaux régionaux en charge de la promotion de l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en Afrique de l’Ouest. Lire +++


LA CEDEAO ORGANISE DU 15 AU 16 MAI A ABIDJAN, UN ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM » EN AFRIQUE DE L’OUEST.

 

Dakar, 04 Mai 2018 – Le Département des Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO organise du 15 au 16 mai 2018 à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, un atelier d’informations et de sensibilisation sur le projet « 50 Million Women Speak Platform » en Afrique de l’Ouest. Prévu pour se tenir dans les locaux de la Représentation Permanente de la CEDEAO en République de Côte d’Ivoire, cette rencontre réunira les 15 points focaux Genre des Etats membres de la CEDEAO et les représentants des réseaux de femmes dans le domaine de l’autonomisation de la femme en Afrique de l’Ouest. Lire +++


LA CEDEAO ET LA BAD LANCENT LES TRAVAUX DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM » AU SENEGAL.

Dakar, 04 Mai 2018 – Les locaux du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) à Dakar ont abrité ce vendredi 04 mai 2018, un atelier national d’informations et de formation sur le mécanisme de mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » ou « 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal. Cette rencontre a été lancée par Madame Sandra OULATE, Directrice du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), Madame Aïta GUEYE, Représentant le Directeur du Bureau National de la CEDEAO et Madame Fadoum SY, Représentant la Ministre Ndeye Saly DIOP DIENGUE de la Famille, de la Femme et du Genre du Sénégal.Lire+


CONFERENCE DE HAUT NIVEAU SUR « FEMMES, VIOLENCES ET EXTREMISME VIOLENT EN AFRIQUE DE L’OUEST ET AU SAHEL A DAKAR :

LA CEDEAO S’ENGAGE POUR UNE MEILLEURE IMPLICATION DES FEMMES DANS LES INITIATIVES DE PREVENTION DE L’EXTREMISME VIOLENT ET DU TERRORISME EN AFRIQUE DE L’OUEST ET AU SAHEL. 

 

Dakar, 11 avril 2018 – La Conférence de Haut Niveau portant sur le thème « Femmes, violences et extrémisme violent en Afrique de l’Ouest et au Sahel : bâtir une réponse régionale et internationale » et co-organisée par la CEDEAO et le Système des Nations Unies, sous le leadership de UNOWAS, a pris fin le mercredi 11 avril 2018 à Dakar en République du Sénégal. Lire+


RENFORCEMENT DE LA VISIBILITE DE LA CEDEAO EN REPUBLIQUE DU SENEGAL :

S.E.M JEAN CLAUDE KASSI BROU, LE NOUVEAU PRESIDENT DE LA COMMISSION RENCONTRE LE PRESIDENT MACKY SALL ET VISITE LE GIABA ET LE CCDG, LES DEUX INSTITUTIONS DE LA CEDEAO A DAKAR.

Dakar, 10 avril 2018 – Le Nouveau Président de la Commission de la CEDEAO a séjourné du 08 au 10 avril 2018 à Dakar au Sénégal. Au cours de son séjour, Son Excellence Monsieur Jean Claude BROU a été reçu en audience, le lundi 09 Avril 2018, par Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal. Il a également eu une audience le même jour avec le Ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie du Sénégal, Monsieur Mbagnick NDIAYE, puis rencontré dans la journée du 10 avril, le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Me Sidiki KABA.(Lire +)


LES MINISTRES DE LA CEDEAO DU GENRE ET DE LA FEMME ENCOURAGENT LA COMMISSION DE LA CEDEAO A POURSUIVRE SES EFFORTS EN FAVEUR DE L’EGALITE DU GENRE ET DE L’AUTONOMISATION DES FILLES ET DES FEMMES VIVANT EN MILIEU RURAL

New York, 18 Mars 2018 – Le partage des expériences et la capitalisation des bonnes pratiques des programmes mis en œuvre par le Département Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO, à travers son Centre pour le Développement du Genre (CCDG), en faveur des filles et femmes vivant en milieu rural dans les 15 Etats membres, étaient au centre des échanges qui ont eu lieu le vendredi 16 mars 2018 à la Mission de la Représentation de la République Fédérale du Nigéria auprès des Nations Unies à New-York. (Communiqué de Presse Final)


Session Interactive de Haut niveau des Ministres en charge du Genre de l’Afrique de l’Ouest

La Commission de la CEDEAO, à travers son Département des Affaires Sociales et Genre, a tenu ce vendredi 16 mars 2018 à New-York, sa session interactive de Haut niveau des Ministres en charge du Genre de l’Afrique de l’Ouest.

Cette importante réunion qui a eu pour cadre, la maison de la Représentation de la République Fédérale du Nigeria auprès des Nations Unies a New-York, a été présidée par Son Excellence Madame Fatoumata JALLOW TAMBAJANG, Vice-Présidente de la République de la GAMBIE et Ministre en charge des Affaires Sociales.

Outre les Ministres, Députés et Représentants des États membres de la CEDEAO à cette grande rencontre, la session a connu également la participation active des partenaires qui interviennent dans le domaine du Genre en Afrique de l’Ouest.

Cette réunion de haut niveau qui a été un cadre d’échanges d’expériences et de capitalisation des acquis des pays membres et des interventions du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) en Afrique de l’Ouest, a été également l’occasion pour la CEDEAO de décerner à Son Excellence Mme Malika Lalla ISSOUFOU MAHAMADOU, Première Dame de la République du Niger, le titre d’Ambassadrice de Bonne Volonté au regard de ses nombreuses actions en faveur de la lutte contre la fistule obstétricale.


REUNION DE HAUT NIVEAU DES MINISTRES DU GENRE ET DE LA FEMME DES ETATS MEMBRES DE LA CEDEAO

Organisée en marge de la

62ème SESSION DE LA COMMISSION SUR LA CONDITION DE LA FEMME QUI A LIEU DU 12 AU 23 MARS AU SIEGE DES NATIONS UNIES A NEW YORK,

« Engageons-nous tous pour l’égalité de genre et l’autonomisation des filles et des femmes vivant en milieu rural pour un espace communautaire intégré de la CEDEAO DES PEUPLES!».

New York, 14 Mars 2018 – La CEDEAO, à travers son Département Affaires Sociales et Genre, organise le vendredi 16 mars 2018, à la mission permanente du Nigeria auprès des Nations Unies à New York, une réunion de haut niveau des Ministres du Genre et de la Femme des Etats Membres de la CEDEAO sur le thème : « Reconnaitre les femmes vivant en milieu rural en tant qu’actrices exceptionnelles d’intégration économique et sociale dans l’espace CEDEAO», avec un accent particulier sur le partage des expériences et la capitalisation des bonnes pratiques des programmes du Centre de la CEDEAO pour Développement du Genre dans ses Etats membres.Lire +………


CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2018 :

POUR LA CEDEAO, LES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION SONT DES OUTILS INDISPENSABLES POUR L’AUTONOMISATION ET LA PROMOTION DES DROITS DES FEMMES DANS LES 15 ETATS MEMBRES.

Dakar, 07 mars 2018 – A l’instar de la Communauté Internationale, les Etats membres de la CEDEAO célèbrent ce jeudi 08 mars 2018, la Journée Internationale de la Femme. Cette célébration est une opportunité pour faire le bilan sur la situation des femmes dans la société notamment en ce qui concerne le respect de leurs droits à l’égalité et à la justice, à travers des manifestations qui ont lieu un peu partout dans le monde.

En marge des différentes manifestations prévues dans l’espace communautaire, la CEDEAO à travers son Centre pour le Développement du Genre a choisi au niveau régional de célébrer cette journée internationale autour du thème « Les Technologies de l’Information et de la Communication comme outils d’autonomisation et d’intégration des femmes de l’Afrique de l’ouest ». (Lire +)


CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE TOLERANCE ZERO A L’EGARD DES MUTILATIONS GENITALES FEMININES :
LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DEVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG) APPELLE A UNE MOBILISATION REGIONALE CONTRE LA DISCRIMINATION A L’EGARD DES FILLES ET DES FEMMES DANS LES 15 ETATS MEMBRES DE LA CEDEAO.

Dakar, 06 février 2017 – A l’instar de la communauté internationale, les Etats membres de la CEDEAO ont célébré ce mardi 06 février 2018, la journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines. En marge des différentes manifestations, le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre a lancé, ce 06 février, un appel à une grande mobilisation régionale contre  cet abus des droits fondamentaux des filles et des femmes dans  l’espace CEDEAO.

Cet appel à la mobilisation du CCDG est en conformité avec l’adoption du cadre stratégique pour le Renforcement des Systèmes Nationaux de Protection de l’Enfant par les Ministres en charge du Genre et de la Protection de l’Enfance de la CEDEAO et de la Déclaration des Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO pour l’Elimination des Violences Basées sur le Genre y compris les Mutilations Génitales Féminines, lors du Forum des Premières Dames de la CEDEAO qui s’est tenu du 02 au 05 Octobre 2017 à Niamey, en République du Niger.

À travers ce cadre stratégique sur la protection des enfants, les Ministres s’étaient engagés à prendre des mesures concrètes pour protéger les enfants contre les pires formes d’abus, notamment, les violences sexuelles, physiques et émotionnelles, y compris les mutilations génitales féminines et l’excision.

Pour le CCDG, la célébration de ce 06 février est le lieu de sensibiliser au respect des engagements pris par chacun des Etats membres de la CEDEAO relatifs à l’adoption et l’application de lois spécifiques intégrant la prévention, la sanction, la réparation  et l’accélération des procédures judiciaires en vue d’un abandon des mutilations génitales féminines et d’une meilleure implication de l’ensemble des communautés dans la protection des femmes et des filles contre toutes formes de violence.

Les mutilations génitales féminines recouvrent l’ensemble des interventions qui consistent à altérer ou à léser les organes génitaux de la femme pour des raisons non médicales. Elles sont reconnues au niveau international comme étant une violation des droits fondamentaux des femmes et des filles.

Engageons-nous tous pour le respect des droits des filles et des femmes dans l’espace CEDEAO!


unowas

Les femmes de l’Afrique de l’Ouest s’engagent à plus s’impliquer dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix

unowas2

Dakar, le 11 décembre 2017 – La 8ème édition de la journée portes-ouvertes sur la mise en œuvre des Résolutions 1325 (2000) et suivantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité, et co-organisée par la CEDEAO et les Nations Unies, s’est tenue le 11 décembre 2017 décembre 2017 à Dakar. Elle a été présidée par Mme Priya Gajraj, Coordonnatrice Résidente du système des Nations Unies au Sénégal, qui représentait M. Mohamed Ibn Chambas, Représentant spécial du Secrétaire-général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et M. Awudu Ahmed Gumah, Représentant le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG).

unowas3

La mise en œuvre des Résolutions 1325 (2000) et suivantes a connu des progrès significatifs en Afrique de l’Ouest. Les Etats membres de la CEDEAO ont adopté, en février 2017, le plan d’action triennal (2017-2020) de la Composante Femmes, Paix et Sécurité du Cadre de Prévention des Conflits de la CEDEAO (CPCC). Ce plan d’action permet une implication beaucoup plus effective et concrète des femmes dans la prévention des conflits et l’édification de la paix en Afrique de l’Ouest. Cette journée portes-ouvertes a été une occasion d’engager toutes les parties prenantes nationales des pays de la sous-région et les acteurs régionaux dans la mise en œuvre effective de ce plan d’action de la CEDEAO. Lire+


La Composante Femmes, paix et sécurité au centre de l’édition 2017 de la journée portes-ouvertes conjointe du 11 décembre organisée par l’UNOWAS et la CEDEAO à Dakar.

Dakar, 06 décembre 2017 – La Maison de la Presse de Dakar abrite le 11 décembre 2017, la huitième édition de la Journée portes ouvertes Genre, Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité.  Co-organisée par l’UNOWAS, la CEDEAO et l’ONUFEMMES en partenariat avec l’UNDP, l’UNFPA, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, le G5 Sahel et l’Union du Fleuve Mano, la Journée Portes-Ouvertes Régionale de cette année porte sur le Plan d’action 2017-2020 pour la Composante Femmes, Paix et Sécurité du Cadre de Prévention des Conflits de la CEDEAO (CPCC). Lire+


50MWP2

 


UN FORUM REGIONAL SUR L’IMPLICATION DES FEMMES ET DES JEUNES DANS LES QUESTIONS DE PAIX ET DE SECURITE EN AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE A NIAMEY, EN REPUBLIQUE DU NIGER.

Dakar, 03 décembre 2017 – Le Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace CEDEAO (REPSFECO), section Niger organise du 05 au 07 décembre 2017 à Niamey, un forum régional sur la paix en Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette rencontre régionale vise à proposer des pistes en vue d’une meilleure implication des femmes et des jeunes dans les différentes stratégies de lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et du Centre. Lire +


LA CEDEAO ET LA COTE D’IVOIRE ORGANISENT UN DIALOGUE DE HAUT NIVEAU SUR LE THEME:

 « JEUNESSE ET DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : APPEL A LA MOBILISATION EN FAVEUR DES DROITS ET DE LA SANTE SEXUELS ET REPRODUCTIFS DES ADOLESCENTS ET JEUNES EN AFRIQUE, CONDITION ET LEVIER D’UN DEVELOPPEMENT DURABLE »

Abidjan, 27 novembre 2017 – Le Ministère du la Santé et de l’Hygiène publique de la Côte d’Ivoire et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en partenariat avec la France, les Pays-Bas, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et l’initiative « She Decides », organisent un dialogue de haut niveau sur le thème « Jeunesse et Dividende démographique : Appel à la mobilisation en faveur des droits et de la santé sexuels et reproductifs des adolescents et jeunes en Afrique, condition et levier d’un développement durable » le jeudi 30 novembre 2017, de 14 heures à 17 heures 30 à l’Institut Français d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

En marge du 5e Sommet de l’Union africaine-Union européenne, cette rencontre réunira des premières dames, des ministres, des parlementaires, des représentants d’institutions régionales et de la société civile y compris les associations de jeunes venus d’Afrique et d’Europe. Elle a pour  but de renforcer les échanges et actions en faveur de l’investissement dans la jeunesse, notamment ceux destinés aux secteurs sociaux – l’éducation, la santé y compris sexuelle et reproductive, l’approche genre, et l’employabilité- facteurs essentiels pour développer le potentiel de la jeunesse, faciliter la capture du dividende démographique et favoriser le développement durable en Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest.

Cette plateforme d’échanges offre un espace de dialogue complémentaire et de haut niveau entre les partenaires africains et européens. Elle permettra d’approfondir le thème complexe de l’investissement multi-sectoriel dans la jeunesse, et la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union africaine pour le dividende démographique à travers l’extension de mécanismes innovants et opérationnels. Il s’agit également de partager les bonnes pratiques et mettre en valeur les programmes réussis tel que le Fonds Français Muskoka, un programme phare œuvrant à réduire la mortalité et la morbidité maternelles, néonatales et infanto-juvéniles et des adolescents dans les huit pays cibles (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo), et d’autres initiatives comme le Partenariat de Ouagadougou, FP2020 et le programme « She Decides » qui vise à accroître le soutien financier et politique à l’accès aux droits sexuels et reproductifs des femmes.


La CEDEAO et la Fondation NANYUMA KEITA célèbrent la Journée Internationale pour l’Elimination de la violence à l’égard des femmes le 28 Novembre à Genève en Suisse

IMG_9524

La CEDEAO, représentée par Dr Fatimata DIA SOW, Commissaire en charge des Affaires sociales et du Genre et Mme Salimata THIAM, chargée principale du genre au Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre, a participé ce 28 Novembre 2017 à Genève en Suisse aux côtés de la Fondation NANYUMA KEITA à la célébration de la Journée Internationale pour l’Elimination de la violence à l’égard des femmes.

IMG_9529

La célébration de cette journée a été l’occasion pour Mme NAM HEE KIM, Présidente de la Fondation NANYUMA KEITA de faire le bilan des multiples interventions de sa fondation en Afrique dans le domaine de la lutte contre les violences faites aux femmes et de la fistule obstétricale ; et qui lui ont valu le titre de « Good Mother of West Africa » lors du Forum des Première Dames des Etats membres de la CEDEAO qui s’est tenu à Niamey le 05 Octobre 2107 sur la promotion des droits des femmes et des enfants en Afrique de l’Ouest.

IMG_9525

Au cours de cette manifestation, les participants ont suivi le message de félicitation de Son Excellence Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO sur la détermination de l’institution qu’il dirige à travailler avec les décideurs et partenaires sous régionaux, régionaux et internationaux, les hommes, les femmes, les jeunes gens et les leaders communautaires et religieux afin de prévenir, de sensibiliser, de dénoncer et de changer les attitudes discriminatoires et les normes sociales qui rendent possible la persistance des VBG (Violences basées sur le Genre).

IMG_9527


BIENTOT UN ACCORD DE SIEGE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU BENIN ET LE RESEAU OUEST AFRICAIN DES JEUNES FEMMES LEADERS (ROAJELF), UN RESEAU DE PROMOTION DES DROITS DES JEUNES FEMMES MIS EN PLACE PAR LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DEVELOPPEMENT DU GENRE.

roaljef2

Cotonou, 23 novembre 2017 – Le Gouvernement du Bénin soutient la CEDEAO à travers l’accord de siège qui sera bientôt signé avec le ROAJELF, le Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders et l’appui aux activités de cette organisation qui œuvre pour la promotion et la protection des droits des jeunes filles en Afrique de l’Ouest. Cette information a été communiquée ce jeudi 23 Novembre 2017 par la Ministre Bintou CHABI ADAM TARO en charge des Affaires Sociales et de la Microfinance du Bénin lors de la cérémonie de lancement du forum Régional sur les enjeux et défis de l’implication des jeunes femmes dans la redynamisation du mouvement associatif féminin en Afrique de l’Ouest. Lire+


LA CEDEAO ET LE GOUVERNEMENT DU BENIN APPUIENT LE RESEAU OUEST AFRICAIN DES JEUNES FEMMES LEADERS (ROAJELF) POUR UNE MEILLEURE IMPLICATION DES JEUNES FEMMES DANS LA REDYNAMISATION DU MOUVEMENT ASSOCIATIF FEMININ EN AFRIQUE DE L’OUEST.

roaljelf

Dakar, 21 novembre 2017 – Œuvrer pour une meilleure implication des jeunes femmes dans la redynamisation du mouvement associatif féminin en Afrique de l’ouest, c’est le principal objectif au cœur du forum qui réunira du 22 au 23 novembre 2017 à Cotonou en République du Bénin, les délégués du Réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders (ROAJELF). Le choix de cette thématique découle de l’état des lieux réalisés sur les droits des femmes en Afrique de l’Ouest, contenu dans l’Acte Additionnel adopté en 2015 et relatif à l’Egalité de Droits entre les Femmes et les Hommes pour le Développement Durable dans l’Espace CEDEAO. Lire +


LES PREMIERES DAMES DE LA CEDEAO S’ENGAGENT POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE ET LA PROTECTION DES DROITS DE L’ENFANT EN AFRIQUE DE L’OUEST

DSC_0382Le Palais des Congrès de Niamey en République du Niger a abrité ce 05 octobre 2017, le Forum des Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO, sous la présidence de S.E.M. Faure E. GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, et en présence de S.E.M Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger et hôte de l’événement ; et de S.E.M Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO. Ce forum qui fait suite aux réunions des Ministres et Experts en charge du Genre et/ou de la Protection de l’Enfant des pays membres de la CEDEAO qui se sont tenues les 02,03 et 04 octobre 2017 à Niamey, a connu la participation effective des Premières Dames de huit (8) pays de la CEDEAO, des Premières Dames de pays spécialement invités notamment le Tchad, la Mauritanie et les Comores ; les représentants de Premières Dames absentes des autres pays membres, et le Représentant de la Première Dame du Royaume du  Maroc.

Accueil de SEM Faure GNASSINGBE, Président de l'Autorité par SEM Mahamadou ISSOUFOU, Président du Niger et SEM Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO Vue des Participants à la cérémonie d'ouverture du Forum des Premières DamesL’ouverture de ce forum de haut niveau qui a connu la forte participation des autorités de la République du Niger, des Représentants des Institutions de la CEDEAO, des Ministres et experts en charge du Genre et/ou de la Protection de l’Enfant ainsi que les ministres de la santé des pays membres de la CEDEAO et des partenaires intervenants dans le domaine du Genre et de la protection des enfants, a été marqué par quatre temps forts :

  • l’intronisation de la Coréenne Nam Hee KIM comme “Good Mather of West Africa” par les Premières Dames de la CEDEAO, en reconnaissance de ses nombreuses réalisations dans le cadre de la lutte contre la fistule obstétricale en Afrique de l’Ouest ;

La Coréenne Nam Hee KIM, distinguée GOOD MOTHER OF WEST AFRICA par le Forum des Premères Dames de la CEDEAOla remise d’une distinction honorifique au Docteur Fatimata DIA SOW, Commissaire en Charge des Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO par la Première Dame du Niger pour ses prouesses à la tête de ce département;

Dr FATIMATA DIA SOW, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO recevant la distinction honorifique des mains de SEM MALIKA ISSOUFOU, Première Dame du Nigerl’allocution de E.M Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO qui, après avoir rappelé que l’espace CEDEAO malgré les efforts engagés par ses pays membres pour l’amélioration de la santé reproductive des femmes et des filles, fait toujours partie des zones qui comptent le plus de femmes victims de fistule obstétricale avec environ 100.000 nouveaux cas par an, a appelé au soutien des Premières Dames et des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour l’éradication de la fistule et la protection des enfants, surtout face au phénomène des ”enfants sorciers”, qui entraine infanticide dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest;

SEM Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO, au cours de son allocutionle lancement official du forum des Premières Dames de la CEDEAO par E.M Faure GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, qui a insisté sur l’urgence de la prise en charge des différentes problématiques posées, qui pour lui, constituent des questions de dignité humaine.

SEM Faure GNASSINGBE, Président en exercice de la CEDEAO, lors de son discours de lancement du Forum de NiameyAprès avoir pris acte du rapport de la réunion ministérielle qui a précédé le Forum de Niamey et qui avait pour objectif de considérer : – les réponses des Premières Dames de la CEDEAO pour   l’Elimination de la Fistule Obstétricale en Afrique de l’Ouest ; – le Cadre stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant (SPE) pour répondre et prévenir les violences, abus et exploitation et, – des actions prioritaires de la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) et  l’impact des Violences basées sur le Genre notamment sur les Femmes et les enfants en Afrique de l’Ouest ; les Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO ont salué la qualité du travail abattu et formulé des recommandations en vue des transformations sociales rapides en Afrique de l’Ouest.

Ainsi, concernant l’élimination de la fistule obstétricale en Afrique de l’ouest :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays Membres de la CEDEAO s’est engagé à appuyer, dans les pays de la CEDEAO, la mise en place d’infrastructures de traitement de la Fistule Obstétricale et à allouer les moyens financiers adéquats pour mener la sensibilisation et accompagner la réinsertion économique et sociale des femmes guéries de fistule obstétricale dans leur communauté de base.
  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a invité les Pays de la CEDEAO à définir d’ici à 2020 (date butoir vision 2020) des indicateurs harmonisées sur la Fistule Obstétricale dans les Systèmes Nationaux d’Informations Sanitaires afin d’en évaluer la prévalence et de mieux comprendre son impact ainsi que ses progrès dans la région ouest-africaine.
  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a adressé une Déclaration qui a été lue par S.E. Dr Lalla Malika ISSOUFOU MAHAMADOU Première Dame de la République du Niger, hôte de ce Forum.

Concernant la protection de l’enfant :

  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a convenu que la déclaration proposée par la réunion ministérielle sur la protection de l’enfance sera lue au Prochain Forum des Premières Dames qui aura lieu en Côte d’Ivoire, toujours au mois d’octobre 2017, portant sur le thème « Protection des Enfants : quelle contribution des Premières Dames dans la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des enfants en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel », prévu du 14 au 18 octobre 2017, à Abidjan.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a salué l’adoption par les ministres de la CEDEAO du Cadre Stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant pour répondre et prévenir la violence, l’abus et l’exploitation.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO s’est engagé à soutenir la mise en œuvre du Cadre Stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant en vue de répondre et prévenir la violence, l’abus et l’exploitation.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a félicité la Commission de la CEDEAO, les partenaires au développement spécialement, le Groupe Régional sur la Protection de l’Enfant pour son engagement en faveur de la protection de l’enfant dans la région et invite les partenaires à augmenter cet appui.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a invité la CEDEAO à assurer la mise en place effective d’un observatoire sur la protection de l’enfant pour le suivi et la mise en œuvre des systèmes de renforcement du cadre à partir d’une Base de Données Electronique pour obtenir des résultats fiables sur la protection de l’enfant.

Au sujet des violences basées sur le genre notamment, les mutilations génitales féminines :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO s’est engagé à travailler à l’élimination de toutes les pratiques préjudiciables basées sur le genre, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et les mutilations génitales féminines.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a également invité également tous les Pays de la CEDEAO à prendre d’ici 2020, des mesures concrètes et efficaces pour l’éradication des Mutilations Génitales Féminines et des Violences Basées sur le Genre qui intègrent la prévention, la sanction et la réparation des dommages causées.
  1. Enfin, le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a adressé une Déclaration sur les Violences Basées sur le Genre et les Mutilations Génitales Féminines, qui a été lue par S.E. Mme KABORE Sika, Première Dame du Burkina Faso.

DSC_0549Le communiqué final du Forum de Niamey a également mis l’accent sur d’autres questions importantes qui ont été abordées par les Premières Dames à Niamey. Entre autres questions, on retient que :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a reconnu et salué les efforts consentis par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour la promotion des droits des femmes et des filles en Afrique de l’Ouest ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a exhorté les Chefs d’Etat et de Gouvernement, les partenaires publics et privés à accorder davantage de ressources nécessaires à la mise en œuvre des plans d’actions liés respectivement à la protection de l’enfant, à l’élimination des mutilations génitales féminines et à l’éradication des fistules obstétricales ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a félicité les Partenaires Techniques et Financiers pour leur engagement et leur coopération dans la protection de l’enfant et dans les domaines étroitement liés à l’égalité de genre et à l’autonomisation des femmes, notamment en matière d’éradication de la fistule obstétricale et de lutte contre les mutilations génitales féminines dans l’espace CEDEAO.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a aussi salué le travail accompli par l’Association NANYUMA KEITA en Afrique notamment au Burkina Faso, en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Léone et a décidé d’introniser sa Présidente, Madame Nam Hee KIM à titre honorifique, « Good Mother of West Africa » ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a adressé ses vifs remerciements à la Commission de la CEDEAO, particulièrement à E.M. Marcel Alain de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO et à S.E. Dr Fatimata DIA SOW, Commissaire Affaires Sociales et Genre, pour leur engagement et leur rôle infatigable dans l’appui et le plaidoyer en faveur de politiques et programmes sensibles au genre au sein de la Commission et des pays membres de la CEDEAO ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a également remercié E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence  des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour son engagement auprès de ses pairs pour la protection des droits des femmes et des enfants contre toutes formes d’abus et de discriminations ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a adressé ses vives félicitations à E. Dr. Lalla Malika ISSOUFOU, Première Dame de la République du Niger pour le leadership exemplaire, pour son engagement et tous ses efforts déployés pour la réussite de ce Forum.
  1. Enfin, le Forum des Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO a adressé ses sincères remerciements à E. M. Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, au Gouvernement de la République du Niger et au peuple nigérien, pour l’hospitalité généreuse et authentiquement africaine qui a été réservée à tous les participants pendant leur séjour à Niamey, ainsi que pour la qualité de l’organisation du Forum qui a grandement contribué à son succès. Communiqué final _ Forum des 1ères Dames _ 2017

ŒUVRONS TOUS POUR LA PROTECTION DE L’ENFANT ET DE LA FEMME DANS LA CEDEAO.


LA REPONSE DES PREMIERES DAMES DE LA CEDEAO POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE ET LEUR IMPLICATION A LA PROTECTION DES DROITS DE L’ENFANT EN AFRIQUE DE L’OUEST

 carte_CEDEAO

Niamey, 27 Septembre 2017 –  Niamey, la capitale de la République du Niger accueille du 02 au 05 Octobre 2017, une importante rencontre régionale dénommée « Forum des PREMIERES DAMES de la CEDEAO ». Placé sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, cet forum initié et co-organisé par le Département des Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO et le Cabinet de la Première Dame du Niger, Son Excellence Madame Malika ISSOUFOU, avec l’appui de plusieurs partenaires intervenant dans le domaine de la protection des enfants et de la femme, connaitra la participation effective de Son Excellence Madame Ellen Johnson SIRLEAF, Présidente de la République du Libéria et invitée d’honneur de cet événement en raison de toutes ses réalisations en faveur de la femme et pour lesquelles une reconnaissance spéciale lui a été manifestée lors de la réunion des Ministres en charge du genre à Abidjan en février 2017 ; et de Son Excellence Monsieur Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO. Ce forum régional qui sera précédé d’une réunion des experts, les 02 et 03 octobre 2017, suivie de la réunion ministérielle le 04 octobre, avant la rencontre des Premières Dames prévue pour le 05 octobre 2017, portera sur trois thèmes prioritaires que sont :

  • Réponse des Premières Dames de la CEDEAO pour l’éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l’Ouest ;
  • Cadre stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant (SPE) pour répondre et prévenir les violences, abus et exploitation ;
  • Lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) et l’impact des Violences Basées sur le Genre (VBG) sur les Femmes et les Jeunes en Afrique de l’OuestLire +

INTÉGRATION DE LA DIMENSION GENRE ET JEUNESSE DANS LA LUTTE CONTRE LES CRIMES FINANCIERS ET TRANSFRONTALIERS EN AFRIQUE DE L’OUEST :

le CCDG et le GIABA ont initié du 28 au 30 août 2017 à Accra au GHANA, une réunion des experts pour la mise en place d’un plan d’action régional de la CEDEAO.

Une quarantaine d’experts spécialisés dans la gestion des questions genre et la lutte contre la criminalité financière et transfrontalière de l’Afrique de l’Ouest se sont  concerté du 28 au 30 Août à Accra au Ghana pour réfléchir sur les moyens efficaces de lutte contre l’implication des femmes et des jeunes dans cette nouvelle forme de criminalité dans la CEDEAO.

Photos accra 4
Photo de famille des participants à la réunion conjointe CCDG_GIABA

Co-organisée par le GIABA, le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest, le CCDG, le Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre et le Gouvernement du Ghana, cette réunion consultative conjointe a été lancée ce lundi 28 août 2017 par Son Excellence Honorable Gifty Twum Ampofo, la Vice-Ministre du Ghana en charge du genre, de l’enfance et des affaires sociales en présence de Madame Sandra Oulaté Fattoh, Directrice du CCDG et Monsieur Brian Sapati, le Directeur Général Adjoint du GIABA.

Photos accra 3
Photo de la tribune officielle lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la réunion
Photos accra 2
Vue des participants a la réunion conjointe CCDG_GIABA

A l’issue de cet exercice de partage d’expériences, les experts doivent proposer un plan d’action régional sur les dimensions genre et jeunesse de la lutte contre les crimes financiers transnationaux et transfrontaliers en Afrique de l’Ouest ; mettre en place cadre pour un partenariat régional durable sur le genre, la jeunesse et la lutte contre la criminalité financière transfrontalière en Afrique de l’Ouest ; et enfin mettre en place un réseau de praticiens de lutte contre les crimes financiers, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme avec une perspective genre et jeunesse.


LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DEVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG)  INSTALLE BIENTOT UN RESEAU REGIONAL DES ACTEURS INTERVENANTS DANS LA TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES, HALIEUTIQUES ET ARTISANAUX EN AFRIQUE DE L’OUEST.

 Cotonou, 28 juillet 2017 –  Mettre en place des réseaux nationaux et un réseau régional des acteurs intervenants dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux dans chacun des États et au niveau de la CEDEAO et promouvoir la consommation des produits locaux : ce sont les principales conclusions issues du « Forum régional des acteurs clés intervenant dans le domaine de la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux dans les états membres de la Cedeao » qui s’est tenu du 26 au 28 juillet 2017 à Cotonou en République du Bénin.

Vue du présidium lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum de CotonouLa cérémonie officielle de lancement de cette rencontre régionale présidée par son Excellence Mme Adidjatou MATHYS, Ministre de la Fonction Publique et des Affaires Sociales de la République du Bénin et Son Excellence Docteur Fatimata DIA SOW, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, a connu la présence de la trentaine de participants venus des 15 pays membres de la CEDEAO ; du Directeur Adjoint pays de l’USAID, Chef de file des partenaires sur les questions genre ; des représentants de la FAO et de l’UEMOA, ainsi que de nombreux autres invités notamment des personnalités politico –administratives, des représentants de réseaux et associations intervenant dans la protection et la défense du genre.

Vue des participants lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum de CotonouDans son allocution d’ouverture, Docteur Fatimata DIA SOW, la Commissaire aux Affaires Sociales et au Genre de la CEDEAO a, au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, Son Excellence Monsieur Marcel Alain De SOUZA, félicité le Gouvernement béninois pour l’accueil de cet important forum ; avant d’insister sur l’importance de la prise en haute considération de la place de la femme dans les processus de développement en Afrique l’Ouest. La Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales du Bénin a dans son mot d’ouverture, lancé un appel aux femmes africaines. Pour elle, la balle est dans le camp des femmes, il faut fédérer les énergies pour un meilleur rayonnement de l’Afrique.

A l’issue des trois jours de travaux, les participants venus des 15 pays de la CEDEAO ont tous émis le vœu de créer et de rendre opérationnel des réseaux nationaux d’acteurs intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux.

A l’endroit des 15 États membres de la CEDEAO, les participants ont recommandé l’installation des points focaux par pays, la mise en place de mesure pour favoriser la facilitation du processus de formalisation des entreprises des acteurs et la promotion de la consommation des produits locaux. Des recommandations ont été formulées à l’endroit de la CEDEAO notamment la vulgarisation des textes de l’institution dans le domaine de la création des chaînes de valeur, le suivi et l’évaluation des recommandations issues du forum de Cotonou par un appui technique et financier aux réseaux nationaux qui seront mis en place.

Photo de famille des Participants au Forum de Cotonou Visite des stands d'exposition des particpants venus des 15 pays de la CEDEAO

Le forum régional de Cotonou a également été marqué par une grande exposition de divers produits transformés issus de l’agriculture, de la pêche et de l’artisanat provenant des 15 membres de la CEDEAO et une riche cérémonie de remise officielle de 5 trophées à la Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales du Bénin. Ces trophées accompagnés d’une subvention du CCDG/CEDEAO remis par Madame la Commissaire Fatimata DIA SOW, serviront à encourager les meilleurs acteurs dans le domaine de la transformation des produits au Bénin.



AUTONOMISATION DES FEMMES EN AFRIQUE DE L’OUEST:

LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG) ET LE GOUVERNEMENT DU BÉNIN ORGANISENT DU 26 AU 28 JUILLET 2017 A COTONOU AU BÉNIN, UN FORUM RÉGIONAL DES ACTEURS CLÉS DE LA TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES, HALIEUTIQUES ET ARTISANAUX

Dakar, 24 juillet 2017 –  Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux à travers  les 15 Etats membres de la CEDEAO, se retrouveront du 26 au 28 juillet 2017 prochain à Cotonou au Bénin dans le cadre d’un forum régional. Initiée par la CEDEAO en partenariat avec le Gouvernement du Bénin et l’appui de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, cette rencontre a pour objectif de capitaliser sur les résultats obtenus depuis 2010 par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), à travers son programme d’appui aux femmes intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux en Afrique de l’Ouest.

Un groupement de femmes, spécialisé dans la transformation de produits agricoles en Afrique de l’Ouest
Un groupement de femmes, spécialisé dans la transformation de produits agricoles en Afrique de l’Ouest

Ce forum vise également à élaborer une stratégie commune sous régionale dans le contexte de mise en œuvre de la feuille de route de l’Acte additionnel pour l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable de l’espace CEDEAO et qui résulte  des orientations de la VISON 2020  de la CEDEAO,  des Objectifs de Développement Durable 2016-2030 des Nations Unies et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Pendant les trois jours d’activités, les participants auront entre autres, à :

  • partager les résultats de recherche sur les questions liées au Genre et à l’Agriculture dans les États membres de la CEDEAO ;
  • identifier les initiatives, innovations et expériences réussies des réseaux de femmes transformatrices proposant des solutions concrètes aux questions liées au développement des chaînes de valeur, au financement des unités de transformation et à l’écoulement des produits dans le marché local, au plan régional et à l’international ;
  • Formuler des propositions visant l’accroissement des investissements dans les chaînes de valeur régionales, à l’intention des décideurs et du secteur privé en vue de générer plus de croissance et de réduire la pauvreté dans la région ouest africaine ;
  • Primer les quatre meilleures organisations ayant présentés des projets novateurs et vecteurs de développement dans la région ouest africaine ;
  • Créer des synergies entre les réseaux de femmes transformatrices des pays de la CEDEAO et les acteurs intervenant dans le domaine de la transformation ;

Une cinquantaine de participants des 15 pays membres de la CEDEAO et de nombreuses personnalités politico-administratives sont attendus à ce forum notamment : Madame Adidjatou MATHYS, Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociale du Bénin, M. Romuald WADAGNI, Ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, Docteur Alassane SEYDOU, Ministre de la Santé du Bénin, M. Delphin KOUZANDE, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche du Bénin, Docteur Fatimata DIA SOW, Honorable Commissaire de la CEDEAO, en charge des Affaires Sociales et Genre et M. Ayassor  TCHAMBAKOU, Honorable Commissaire de la CEDEAO, en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau et M. Tiémoko YO , le Représentant Résident de la FAO au Bénin.

Les participants proviennent entre autres des groupes de femmes bénéficiaires ou ciblés dans le cadre de l’appui du CCDG aux femmes, des transformatrices des produits agricoles, halieutiques et artisanaux, des experts des ministères sectoriels, des institutions de micro finances, des instituts de recherche et de formation intervenant dans le domaine de la transformation, des représentants du Parlement et de la Commission de la CEDEAO et des partenaires techniques et financiers.

Des résultats tangibles sont attendus de la rencontre de Cotonou, dont la présentation de la situation de référence sur le genre et l’agriculture en Afrique de l’Ouest; un partage des connaissances sur les innovations et les meilleures pratiques; des recommandations fortes en direction des décideurs et du secteur privé pour l’accroissement des investissements dans les chaines de valeurs agricoles, halieutiques et artisanales au profit des femmes, et enfin la mise en place des alliances stratégiques entre femmes transformatrices et autres acteurs intervenant dans la transformation en Afrique de l’Ouest.

 ŒUVRONS TOUS POUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES DANS L’ESPACE CEDEAO.




L’HYMNE DE LA CEDEAO

A côté de son logo, ses couleurs et sa devise, la CEDEAO dispose également d’un hymne.

2017-07-17-PHOTO-00000819Ce texte, composé par de talentueuses personnalités de la sous-région, rappelle les origines des peuples et la richesse culturelle des Hommes et Femmes qui contribuent au rayonnement  des États membres de la CEDEAO.


LA CEDEAO RESTAURE LA DIGNITE ET L’ESPOIR DES VICTIMES DE FISTULE OBSTETRICALE  

photo_President2

La Fistule Obstétricale (FO) est une maladie qui affecte plus de 2.000.000 de jeunes femmes non traitées en Afrique subsaharienne et en Asie……..A………………..

L’espace CEDEAO malgré les efforts engagés par ses pays membres pour l’amélioration de la santé reproductive des femmes et des filles, fait toujours partie des zones qui comptent le plus de femmes victimes avec environ 50000 à 100000 nouveaux cas par an (OMS, 2009).(Lire +)


JOURNEE DE LA CEDEAO 2017

Fistule 1

LA CEDEAO DES PEUPLES SE MOBILISE POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE OBSTETRICALE (FO) EN AFRIQUE DE L’OUEST.


repsfeco

Les organisations de femmes de l’espace CEDEAO se mobilisent pour la paix et la sécurité (Lire +)

repsfeco2

CEDEAO : La Côte d’Ivoire abrite la 3eme Assemblée générale du Réseaux Paix et Sécurité des femmes. (Presse…..)


le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) organise une journée Portes Ouvertes (JPO) sous le thème spécifique « Participation politique et enjeux de l’emploi des femmes et des filles ouest-africaines face aux défis de l’autonomisation ; une priorité de la Vision 2020 de la CEDEAO »…(Plus)….

jour_femm_Lib

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2017 PAR LA CEDEAO : LA JOURNÉE PORTES OUVERTES DU CCDG REHAUSSÉE PAR D’AUGUSTES PERSONNALITÉS(Plus….) Dossier de Presse


Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) a été crée en janvier 2003 par Décision A/DEC. 16/1/03 des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO pour doter la CEDEAO d’une agence spécialisée en matière de genre et développement. Il est dirigé par une Directrice et placé sous la tutelle de la Commissaire au Développement Humain et au Genre de la Commission de la CEDEAO.

Le CCDG est un Centre d’Excellence où convergent les actions de promotion de l’égalité et de l’équité genre dans l’espace CEDEAO.

facebook


Photo_Commissaire+Rep.Special

COMMUNICATION DE DR FATIMA DIA SOW A LA 61ème  SESSION DE LA COMMISSION SUR LA CONDITION DE LA FEMME (CSW) :

Les Réalisations et Perspectives de la CEDEAO  en matière d’autonomisation des Femmes et des filles présentées au Débat Général. (Lire +)

(Allocution Commissaire CSW 2017 )

 

 


Photo-darchives-de-la-récente-réunion-des-ministres-du-Genre-de-la-Cedeao-à-Abidjan.-Photo-darchives-768x510SESSION INTERACTIVE DE HAUT NIVEAU DES MINISTRES DU GENRE DE LA CEDEAO EN MARGE DE LA 61E SESSION DE LA COMMISSION SUR LA CONDITION DE LA FEMME (CSW) A NEW-YORK, AU SIEGE DES NATIONS UNIES

La session interactive de haut niveau de la CEDEAO avec les ministres en charge du genre et de la femme se déroulera en marge de la 61e session de la Commission sur la Condition de la Femme, connue sous le sigle anglais CSW (Condition of Women Status), du 13 au 24 Mars 2017, dans les locaux de la salle de conférence de la Mission Permanente de l’Union Africaine auprès des Nations Unies, à New-York, aux États-Unis d’Amérique.  (Lire +)


LES MINISTRES DU GENRE DE LA CEDEAO SE CONCERTENT SUR L’AUTONOMISATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES. 

Les ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la Cedeao se réuniront en marge de la 61ème session de la Commission sur la condition de la femme, qui se tiendra du 13 au 24 mars 2017, à New-York, aux États-Unis d’Amérique. A travers le thème retenu cette année pour cette Commission, à savoir, l’« Autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution », les Etats présents à cette rencontre veulent s’engager à mettre en œuvre le 8 ème Objectif de développement durable. Celui-ci vise à promouvoir une croissance économique durable et inclusive, ainsi qu’un environnement de travail décent et productif pour tous.

(Lire+) 


 LA CEDEAO HONORE SA PRESIDENTE EN EXERCICE ET PRESIDENTE DU LIBERIA MME ELLEN JOHNSON- SIRLEAF

 La ComMme_Ellen_Johnson-Sirleafmission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sera présente à la 2ème édition du Colloque international des femmes organisée, le 8 mars 2017, à Monrovia, au Liberia, par le ministère du Genre, des Enfants et de la Protection sociale et celui des Affaires étrangères de ce pays.(Lire +) 


CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2017 PAR LA CEDEAO : LA PARTICIPATION POLITIQUE ET L’EMPLOI DES FEMMES AU CŒUR DE L’ÉVÉNEMENT

Dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme célébrée annuellement le 08 mars, la CEDEAO est invitée à participer à la deuxième édition du Colloque International des Femmes (International Women’s Colloquium) organisée par le Ministère du Genre, des Enfants et de la Protection Sociale et le Ministère des Affaires Étrangères du Libéria. (Lire+)

jour_femm_Lib

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram

Son Excellence Muhammadu BUHARI

SEM Jean-Claude Kassi Brou

Mme Siga Fatima Jagne Commissaire Genre & Affaires Sociales