Twitter Facebook Youtube

BIENVENUE AU CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG)

LES PREMIERES DAMES DE LA CEDEAO S’ENGAGENT POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE ET LA PROTECTION DES DROITS DE L’ENFANT EN AFRIQUE DE L’OUEST

DSC_0382Le Palais des Congrès de Niamey en République du Niger a abrité ce 05 octobre 2017, le Forum des Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO, sous la présidence de S.E.M. Faure E. GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, et en présence de S.E.M Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger et hôte de l’événement ; et de S.E.M Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO. Ce forum qui fait suite aux réunions des Ministres et Experts en charge du Genre et/ou de la Protection de l’Enfant des pays membres de la CEDEAO qui se sont tenues les 02,03 et 04 octobre 2017 à Niamey, a connu la participation effective des Premières Dames de huit (8) pays de la CEDEAO, des Premières Dames de pays spécialement invités notamment le Tchad, la Mauritanie et les Comores ; les représentants de Premières Dames absentes des autres pays membres, et le Représentant de la Première Dame du Royaume du  Maroc.

Accueil de SEM Faure GNASSINGBE, Président de l'Autorité par SEM Mahamadou ISSOUFOU, Président du Niger et SEM Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO Vue des Participants à la cérémonie d'ouverture du Forum des Premières DamesL’ouverture de ce forum de haut niveau qui a connu la forte participation des autorités de la République du Niger, des Représentants des Institutions de la CEDEAO, des Ministres et experts en charge du Genre et/ou de la Protection de l’Enfant ainsi que les ministres de la santé des pays membres de la CEDEAO et des partenaires intervenants dans le domaine du Genre et de la protection des enfants, a été marqué par quatre temps forts :

  • l’intronisation de la Coréenne Nam Hee KIM comme “Good Mather of West Africa” par les Premières Dames de la CEDEAO, en reconnaissance de ses nombreuses réalisations dans le cadre de la lutte contre la fistule obstétricale en Afrique de l’Ouest ;

La Coréenne Nam Hee KIM, distinguée GOOD MOTHER OF WEST AFRICA par le Forum des Premères Dames de la CEDEAOla remise d’une distinction honorifique au Docteur Fatimata DIA SOW, Commissaire en Charge des Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO par la Première Dame du Niger pour ses prouesses à la tête de ce département;

Dr FATIMATA DIA SOW, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO recevant la distinction honorifique des mains de SEM MALIKA ISSOUFOU, Première Dame du Nigerl’allocution de E.M Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO qui, après avoir rappelé que l’espace CEDEAO malgré les efforts engagés par ses pays membres pour l’amélioration de la santé reproductive des femmes et des filles, fait toujours partie des zones qui comptent le plus de femmes victims de fistule obstétricale avec environ 100.000 nouveaux cas par an, a appelé au soutien des Premières Dames et des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour l’éradication de la fistule et la protection des enfants, surtout face au phénomène des ”enfants sorciers”, qui entraine infanticide dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest;

SEM Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO, au cours de son allocutionle lancement official du forum des Premières Dames de la CEDEAO par E.M Faure GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, qui a insisté sur l’urgence de la prise en charge des différentes problématiques posées, qui pour lui, constituent des questions de dignité humaine.

SEM Faure GNASSINGBE, Président en exercice de la CEDEAO, lors de son discours de lancement du Forum de NiameyAprès avoir pris acte du rapport de la réunion ministérielle qui a précédé le Forum de Niamey et qui avait pour objectif de considérer : – les réponses des Premières Dames de la CEDEAO pour   l’Elimination de la Fistule Obstétricale en Afrique de l’Ouest ; – le Cadre stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant (SPE) pour répondre et prévenir les violences, abus et exploitation et, – des actions prioritaires de la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) et  l’impact des Violences basées sur le Genre notamment sur les Femmes et les enfants en Afrique de l’Ouest ; les Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO ont salué la qualité du travail abattu et formulé des recommandations en vue des transformations sociales rapides en Afrique de l’Ouest.

Ainsi, concernant l’élimination de la fistule obstétricale en Afrique de l’ouest :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays Membres de la CEDEAO s’est engagé à appuyer, dans les pays de la CEDEAO, la mise en place d’infrastructures de traitement de la Fistule Obstétricale et à allouer les moyens financiers adéquats pour mener la sensibilisation et accompagner la réinsertion économique et sociale des femmes guéries de fistule obstétricale dans leur communauté de base.
  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a invité les Pays de la CEDEAO à définir d’ici à 2020 (date butoir vision 2020) des indicateurs harmonisées sur la Fistule Obstétricale dans les Systèmes Nationaux d’Informations Sanitaires afin d’en évaluer la prévalence et de mieux comprendre son impact ainsi que ses progrès dans la région ouest-africaine.
  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a adressé une Déclaration qui a été lue par S.E. Dr Lalla Malika ISSOUFOU MAHAMADOU Première Dame de la République du Niger, hôte de ce Forum.

Concernant la protection de l’enfant :

  1. Le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a convenu que la déclaration proposée par la réunion ministérielle sur la protection de l’enfance sera lue au Prochain Forum des Premières Dames qui aura lieu en Côte d’Ivoire, toujours au mois d’octobre 2017, portant sur le thème « Protection des Enfants : quelle contribution des Premières Dames dans la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des enfants en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel », prévu du 14 au 18 octobre 2017, à Abidjan.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a salué l’adoption par les ministres de la CEDEAO du Cadre Stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant pour répondre et prévenir la violence, l’abus et l’exploitation.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO s’est engagé à soutenir la mise en œuvre du Cadre Stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant en vue de répondre et prévenir la violence, l’abus et l’exploitation.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a félicité la Commission de la CEDEAO, les partenaires au développement spécialement, le Groupe Régional sur la Protection de l’Enfant pour son engagement en faveur de la protection de l’enfant dans la région et invite les partenaires à augmenter cet appui.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a invité la CEDEAO à assurer la mise en place effective d’un observatoire sur la protection de l’enfant pour le suivi et la mise en œuvre des systèmes de renforcement du cadre à partir d’une Base de Données Electronique pour obtenir des résultats fiables sur la protection de l’enfant.

Au sujet des violences basées sur le genre notamment, les mutilations génitales féminines :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO s’est engagé à travailler à l’élimination de toutes les pratiques préjudiciables basées sur le genre, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et les mutilations génitales féminines.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a également invité également tous les Pays de la CEDEAO à prendre d’ici 2020, des mesures concrètes et efficaces pour l’éradication des Mutilations Génitales Féminines et des Violences Basées sur le Genre qui intègrent la prévention, la sanction et la réparation des dommages causées.
  1. Enfin, le Forum des Premières Dames des Pays Membres de la CEDEAO a adressé une Déclaration sur les Violences Basées sur le Genre et les Mutilations Génitales Féminines, qui a été lue par S.E. Mme KABORE Sika, Première Dame du Burkina Faso.

DSC_0549Le communiqué final du Forum de Niamey a également mis l’accent sur d’autres questions importantes qui ont été abordées par les Premières Dames à Niamey. Entre autres questions, on retient que :

  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a reconnu et salué les efforts consentis par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour la promotion des droits des femmes et des filles en Afrique de l’Ouest ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a exhorté les Chefs d’Etat et de Gouvernement, les partenaires publics et privés à accorder davantage de ressources nécessaires à la mise en œuvre des plans d’actions liés respectivement à la protection de l’enfant, à l’élimination des mutilations génitales féminines et à l’éradication des fistules obstétricales ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a félicité les Partenaires Techniques et Financiers pour leur engagement et leur coopération dans la protection de l’enfant et dans les domaines étroitement liés à l’égalité de genre et à l’autonomisation des femmes, notamment en matière d’éradication de la fistule obstétricale et de lutte contre les mutilations génitales féminines dans l’espace CEDEAO.
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a aussi salué le travail accompli par l’Association NANYUMA KEITA en Afrique notamment au Burkina Faso, en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Léone et a décidé d’introniser sa Présidente, Madame Nam Hee KIM à titre honorifique, « Good Mother of West Africa » ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a adressé ses vifs remerciements à la Commission de la CEDEAO, particulièrement à E.M. Marcel Alain de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO et à S.E. Dr Fatimata DIA SOW, Commissaire Affaires Sociales et Genre, pour leur engagement et leur rôle infatigable dans l’appui et le plaidoyer en faveur de politiques et programmes sensibles au genre au sein de la Commission et des pays membres de la CEDEAO ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a également remercié E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise et Président en exercice de la Conférence  des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour son engagement auprès de ses pairs pour la protection des droits des femmes et des enfants contre toutes formes d’abus et de discriminations ;
  1. Le Forum des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO a adressé ses vives félicitations à E. Dr. Lalla Malika ISSOUFOU, Première Dame de la République du Niger pour le leadership exemplaire, pour son engagement et tous ses efforts déployés pour la réussite de ce Forum.
  1. Enfin, le Forum des Premières Dames des Pays membres de la CEDEAO a adressé ses sincères remerciements à E. M. Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, au Gouvernement de la République du Niger et au peuple nigérien, pour l’hospitalité généreuse et authentiquement africaine qui a été réservée à tous les participants pendant leur séjour à Niamey, ainsi que pour la qualité de l’organisation du Forum qui a grandement contribué à son succès. Communiqué final _ Forum des 1ères Dames _ 2017

ŒUVRONS TOUS POUR LA PROTECTION DE L’ENFANT ET DE LA FEMME DANS LA CEDEAO.


LA REPONSE DES PREMIERES DAMES DE LA CEDEAO POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE ET LEUR IMPLICATION A LA PROTECTION DES DROITS DE L’ENFANT EN AFRIQUE DE L’OUEST

 carte_CEDEAO

Niamey, 27 Septembre 2017 –  Niamey, la capitale de la République du Niger accueille du 02 au 05 Octobre 2017, une importante rencontre régionale dénommée « Forum des PREMIERES DAMES de la CEDEAO ». Placé sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, cet forum initié et co-organisé par le Département des Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO et le Cabinet de la Première Dame du Niger, Son Excellence Madame Malika ISSOUFOU, avec l’appui de plusieurs partenaires intervenant dans le domaine de la protection des enfants et de la femme, connaitra la participation effective de Son Excellence Madame Ellen Johnson SIRLEAF, Présidente de la République du Libéria et invitée d’honneur de cet événement en raison de toutes ses réalisations en faveur de la femme et pour lesquelles une reconnaissance spéciale lui a été manifestée lors de la réunion des Ministres en charge du genre à Abidjan en février 2017 ; et de Son Excellence Monsieur Marcel de SOUZA, Président de la Commission de la CEDEAO. Ce forum régional qui sera précédé d’une réunion des experts, les 02 et 03 octobre 2017, suivie de la réunion ministérielle le 04 octobre, avant la rencontre des Premières Dames prévue pour le 05 octobre 2017, portera sur trois thèmes prioritaires que sont :

  • Réponse des Premières Dames de la CEDEAO pour l’éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l’Ouest ;
  • Cadre stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l’Enfant (SPE) pour répondre et prévenir les violences, abus et exploitation ;
  • Lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) et l’impact des Violences Basées sur le Genre (VBG) sur les Femmes et les Jeunes en Afrique de l’OuestLire +

INTÉGRATION DE LA DIMENSION GENRE ET JEUNESSE DANS LA LUTTE CONTRE LES CRIMES FINANCIERS ET TRANSFRONTALIERS EN AFRIQUE DE L’OUEST :

le CCDG et le GIABA ont initié du 28 au 30 août 2017 à Accra au GHANA, une réunion des experts pour la mise en place d’un plan d’action régional de la CEDEAO.

Une quarantaine d’experts spécialisés dans la gestion des questions genre et la lutte contre la criminalité financière et transfrontalière de l’Afrique de l’Ouest se sont  concerté du 28 au 30 Août à Accra au Ghana pour réfléchir sur les moyens efficaces de lutte contre l’implication des femmes et des jeunes dans cette nouvelle forme de criminalité dans la CEDEAO.

Photos accra 4
Photo de famille des participants à la réunion conjointe CCDG_GIABA

Co-organisée par le GIABA, le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest, le CCDG, le Centre de la Cedeao pour le Développement du Genre et le Gouvernement du Ghana, cette réunion consultative conjointe a été lancée ce lundi 28 août 2017 par Son Excellence Honorable Gifty Twum Ampofo, la Vice-Ministre du Ghana en charge du genre, de l’enfance et des affaires sociales en présence de Madame Sandra Oulaté Fattoh, Directrice du CCDG et Monsieur Brian Sapati, le Directeur Général Adjoint du GIABA.

Photos accra 3
Photo de la tribune officielle lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la réunion
Photos accra 2
Vue des participants a la réunion conjointe CCDG_GIABA

A l’issue de cet exercice de partage d’expériences, les experts doivent proposer un plan d’action régional sur les dimensions genre et jeunesse de la lutte contre les crimes financiers transnationaux et transfrontaliers en Afrique de l’Ouest ; mettre en place cadre pour un partenariat régional durable sur le genre, la jeunesse et la lutte contre la criminalité financière transfrontalière en Afrique de l’Ouest ; et enfin mettre en place un réseau de praticiens de lutte contre les crimes financiers, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme avec une perspective genre et jeunesse.


LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DEVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG)  INSTALLE BIENTOT UN RESEAU REGIONAL DES ACTEURS INTERVENANTS DANS LA TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES, HALIEUTIQUES ET ARTISANAUX EN AFRIQUE DE L’OUEST.

 Cotonou, 28 juillet 2017 –  Mettre en place des réseaux nationaux et un réseau régional des acteurs intervenants dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux dans chacun des États et au niveau de la CEDEAO et promouvoir la consommation des produits locaux : ce sont les principales conclusions issues du « Forum régional des acteurs clés intervenant dans le domaine de la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux dans les états membres de la Cedeao » qui s’est tenu du 26 au 28 juillet 2017 à Cotonou en République du Bénin.

Vue du présidium lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum de CotonouLa cérémonie officielle de lancement de cette rencontre régionale présidée par son Excellence Mme Adidjatou MATHYS, Ministre de la Fonction Publique et des Affaires Sociales de la République du Bénin et Son Excellence Docteur Fatimata DIA SOW, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, a connu la présence de la trentaine de participants venus des 15 pays membres de la CEDEAO ; du Directeur Adjoint pays de l’USAID, Chef de file des partenaires sur les questions genre ; des représentants de la FAO et de l’UEMOA, ainsi que de nombreux autres invités notamment des personnalités politico –administratives, des représentants de réseaux et associations intervenant dans la protection et la défense du genre.

Vue des participants lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum de CotonouDans son allocution d’ouverture, Docteur Fatimata DIA SOW, la Commissaire aux Affaires Sociales et au Genre de la CEDEAO a, au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, Son Excellence Monsieur Marcel Alain De SOUZA, félicité le Gouvernement béninois pour l’accueil de cet important forum ; avant d’insister sur l’importance de la prise en haute considération de la place de la femme dans les processus de développement en Afrique l’Ouest. La Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales du Bénin a dans son mot d’ouverture, lancé un appel aux femmes africaines. Pour elle, la balle est dans le camp des femmes, il faut fédérer les énergies pour un meilleur rayonnement de l’Afrique.

A l’issue des trois jours de travaux, les participants venus des 15 pays de la CEDEAO ont tous émis le vœu de créer et de rendre opérationnel des réseaux nationaux d’acteurs intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux.

A l’endroit des 15 États membres de la CEDEAO, les participants ont recommandé l’installation des points focaux par pays, la mise en place de mesure pour favoriser la facilitation du processus de formalisation des entreprises des acteurs et la promotion de la consommation des produits locaux. Des recommandations ont été formulées à l’endroit de la CEDEAO notamment la vulgarisation des textes de l’institution dans le domaine de la création des chaînes de valeur, le suivi et l’évaluation des recommandations issues du forum de Cotonou par un appui technique et financier aux réseaux nationaux qui seront mis en place.

Photo de famille des Participants au Forum de Cotonou Visite des stands d'exposition des particpants venus des 15 pays de la CEDEAO

Le forum régional de Cotonou a également été marqué par une grande exposition de divers produits transformés issus de l’agriculture, de la pêche et de l’artisanat provenant des 15 membres de la CEDEAO et une riche cérémonie de remise officielle de 5 trophées à la Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales du Bénin. Ces trophées accompagnés d’une subvention du CCDG/CEDEAO remis par Madame la Commissaire Fatimata DIA SOW, serviront à encourager les meilleurs acteurs dans le domaine de la transformation des produits au Bénin.



AUTONOMISATION DES FEMMES EN AFRIQUE DE L’OUEST:

LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG) ET LE GOUVERNEMENT DU BÉNIN ORGANISENT DU 26 AU 28 JUILLET 2017 A COTONOU AU BÉNIN, UN FORUM RÉGIONAL DES ACTEURS CLÉS DE LA TRANSFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES, HALIEUTIQUES ET ARTISANAUX

Dakar, 24 juillet 2017 –  Les acteurs clés intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux à travers  les 15 Etats membres de la CEDEAO, se retrouveront du 26 au 28 juillet 2017 prochain à Cotonou au Bénin dans le cadre d’un forum régional. Initiée par la CEDEAO en partenariat avec le Gouvernement du Bénin et l’appui de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, cette rencontre a pour objectif de capitaliser sur les résultats obtenus depuis 2010 par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), à travers son programme d’appui aux femmes intervenant dans la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux en Afrique de l’Ouest.

Un groupement de femmes, spécialisé dans la transformation de produits agricoles en Afrique de l’Ouest
Un groupement de femmes, spécialisé dans la transformation de produits agricoles en Afrique de l’Ouest

Ce forum vise également à élaborer une stratégie commune sous régionale dans le contexte de mise en œuvre de la feuille de route de l’Acte additionnel pour l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable de l’espace CEDEAO et qui résulte  des orientations de la VISON 2020  de la CEDEAO,  des Objectifs de Développement Durable 2016-2030 des Nations Unies et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Pendant les trois jours d’activités, les participants auront entre autres, à :

  • partager les résultats de recherche sur les questions liées au Genre et à l’Agriculture dans les États membres de la CEDEAO ;
  • identifier les initiatives, innovations et expériences réussies des réseaux de femmes transformatrices proposant des solutions concrètes aux questions liées au développement des chaînes de valeur, au financement des unités de transformation et à l’écoulement des produits dans le marché local, au plan régional et à l’international ;
  • Formuler des propositions visant l’accroissement des investissements dans les chaînes de valeur régionales, à l’intention des décideurs et du secteur privé en vue de générer plus de croissance et de réduire la pauvreté dans la région ouest africaine ;
  • Primer les quatre meilleures organisations ayant présentés des projets novateurs et vecteurs de développement dans la région ouest africaine ;
  • Créer des synergies entre les réseaux de femmes transformatrices des pays de la CEDEAO et les acteurs intervenant dans le domaine de la transformation ;

Une cinquantaine de participants des 15 pays membres de la CEDEAO et de nombreuses personnalités politico-administratives sont attendus à ce forum notamment : Madame Adidjatou MATHYS, Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociale du Bénin, M. Romuald WADAGNI, Ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, Docteur Alassane SEYDOU, Ministre de la Santé du Bénin, M. Delphin KOUZANDE, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche du Bénin, Docteur Fatimata DIA SOW, Honorable Commissaire de la CEDEAO, en charge des Affaires Sociales et Genre et M. Ayassor  TCHAMBAKOU, Honorable Commissaire de la CEDEAO, en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau et M. Tiémoko YO , le Représentant Résident de la FAO au Bénin.

Les participants proviennent entre autres des groupes de femmes bénéficiaires ou ciblés dans le cadre de l’appui du CCDG aux femmes, des transformatrices des produits agricoles, halieutiques et artisanaux, des experts des ministères sectoriels, des institutions de micro finances, des instituts de recherche et de formation intervenant dans le domaine de la transformation, des représentants du Parlement et de la Commission de la CEDEAO et des partenaires techniques et financiers.

Des résultats tangibles sont attendus de la rencontre de Cotonou, dont la présentation de la situation de référence sur le genre et l’agriculture en Afrique de l’Ouest; un partage des connaissances sur les innovations et les meilleures pratiques; des recommandations fortes en direction des décideurs et du secteur privé pour l’accroissement des investissements dans les chaines de valeurs agricoles, halieutiques et artisanales au profit des femmes, et enfin la mise en place des alliances stratégiques entre femmes transformatrices et autres acteurs intervenant dans la transformation en Afrique de l’Ouest.

 ŒUVRONS TOUS POUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES DANS L’ESPACE CEDEAO.




L’HYMNE DE LA CEDEAO

A côté de son logo, ses couleurs et sa devise, la CEDEAO dispose également d’un hymne.

2017-07-17-PHOTO-00000819Ce texte, composé par de talentueuses personnalités de la sous-région, rappelle les origines des peuples et la richesse culturelle des Hommes et Femmes qui contribuent au rayonnement  des États membres de la CEDEAO.


LA CEDEAO RESTAURE LA DIGNITE ET L’ESPOIR DES VICTIMES DE FISTULE OBSTETRICALE  

photo_President2

La Fistule Obstétricale (FO) est une maladie qui affecte plus de 2.000.000 de jeunes femmes non traitées en Afrique subsaharienne et en Asie……..A………………..

L’espace CEDEAO malgré les efforts engagés par ses pays membres pour l’amélioration de la santé reproductive des femmes et des filles, fait toujours partie des zones qui comptent le plus de femmes victimes avec environ 50000 à 100000 nouveaux cas par an (OMS, 2009).(Lire +)


JOURNEE DE LA CEDEAO 2017

Fistule 1

LA CEDEAO DES PEUPLES SE MOBILISE POUR L’ERADICATION DE LA FISTULE OBSTETRICALE (FO) EN AFRIQUE DE L’OUEST.


repsfeco

Les organisations de femmes de l’espace CEDEAO se mobilisent pour la paix et la sécurité (Lire +)

repsfeco2

CEDEAO : La Côte d’Ivoire abrite la 3eme Assemblée générale du Réseaux Paix et Sécurité des femmes. (Presse…..)


le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) organise une journée Portes Ouvertes (JPO) sous le thème spécifique « Participation politique et enjeux de l’emploi des femmes et des filles ouest-africaines face aux défis de l’autonomisation ; une priorité de la Vision 2020 de la CEDEAO »…(Plus)….

jour_femm_Lib

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2017 PAR LA CEDEAO : LA JOURNÉE PORTES OUVERTES DU CCDG REHAUSSÉE PAR D’AUGUSTES PERSONNALITÉS(Plus….) Dossier de Presse


Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) a été crée en janvier 2003 par Décision A/DEC. 16/1/03 des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO pour doter la CEDEAO d’une agence spécialisée en matière de genre et développement. Il est dirigé par une Directrice et placé sous la tutelle de la Commissaire au Développement Humain et au Genre de la Commission de la CEDEAO.

Le CCDG est un Centre d’Excellence où convergent les actions de promotion de l’égalité et de l’équité genre dans l’espace CEDEAO.

facebook


Photo_Commissaire+Rep.Special

COMMUNICATION DE DR FATIMA DIA SOW A LA 61ème  SESSION DE LA COMMISSION SUR LA CONDITION DE LA FEMME (CSW) :

Les Réalisations et Perspectives de la CEDEAO  en matière d’autonomisation des Femmes et des filles présentées au Débat Général. (Lire +)

(Allocution Commissaire CSW 2017 )

 

 


Photo-darchives-de-la-récente-réunion-des-ministres-du-Genre-de-la-Cedeao-à-Abidjan.-Photo-darchives-768x510SESSION INTERACTIVE DE HAUT NIVEAU DES MINISTRES DU GENRE DE LA CEDEAO EN MARGE DE LA 61E SESSION DE LA COMMISSION SUR LA CONDITION DE LA FEMME (CSW) A NEW-YORK, AU SIEGE DES NATIONS UNIES

La session interactive de haut niveau de la CEDEAO avec les ministres en charge du genre et de la femme se déroulera en marge de la 61e session de la Commission sur la Condition de la Femme, connue sous le sigle anglais CSW (Condition of Women Status), du 13 au 24 Mars 2017, dans les locaux de la salle de conférence de la Mission Permanente de l’Union Africaine auprès des Nations Unies, à New-York, aux États-Unis d’Amérique.  (Lire +)


LES MINISTRES DU GENRE DE LA CEDEAO SE CONCERTENT SUR L’AUTONOMISATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES. 

Les ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la Cedeao se réuniront en marge de la 61ème session de la Commission sur la condition de la femme, qui se tiendra du 13 au 24 mars 2017, à New-York, aux États-Unis d’Amérique. A travers le thème retenu cette année pour cette Commission, à savoir, l’« Autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution », les Etats présents à cette rencontre veulent s’engager à mettre en œuvre le 8 ème Objectif de développement durable. Celui-ci vise à promouvoir une croissance économique durable et inclusive, ainsi qu’un environnement de travail décent et productif pour tous.

(Lire+) 


 LA CEDEAO HONORE SA PRESIDENTE EN EXERCICE ET PRESIDENTE DU LIBERIA MME ELLEN JOHNSON- SIRLEAF

 La ComMme_Ellen_Johnson-Sirleafmission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sera présente à la 2ème édition du Colloque international des femmes organisée, le 8 mars 2017, à Monrovia, au Liberia, par le ministère du Genre, des Enfants et de la Protection sociale et celui des Affaires étrangères de ce pays.(Lire +) 


CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2017 PAR LA CEDEAO : LA PARTICIPATION POLITIQUE ET L’EMPLOI DES FEMMES AU CŒUR DE L’ÉVÉNEMENT

Dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme célébrée annuellement le 08 mars, la CEDEAO est invitée à participer à la deuxième édition du Colloque International des Femmes (International Women’s Colloquium) organisée par le Ministère du Genre, des Enfants et de la Protection Sociale et le Ministère des Affaires Étrangères du Libéria. (Lire+)

jour_femm_Lib

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram

S.E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE

H.E Marcel De Souza
President of ECOWAS Commission

Mr. Edward D. Singhatey
Vice President of ECOWAS Commission